Libye : 14 soldats tués à Syrte

Image caption Bien que affaiblit, les combattants de l'Etat islamique ne capitulent pas à Syrte

Les 14 soldats libyens ont été tués lors d'une offensive des forces loyales au gouvernement libyen d'union nationale (GNA) contre le dernier secteur tenu par le groupe Etat islamique (EI) à Syrte.

Une source hospitalière libyenne précise que la bataille a également fait entre 25 et 30 blessés.

Selon Abdellatif Abdel Ali, un combattant blessé par balle est décédé peu après.

Abdellatif Ali signale que la plupart des militaires tués ont été la cible de snipers. Ils ont été touchées à la tête ou à la poitrine.

Après une accalmie il y a quelques jours, les combats ont repris jeudi entre les combattants pro-GNA et les islamistes de l'EI retranchés dans des maisons et des immeubles dans le district dit N°3 à Syrte.

Al-Hedi Issa, un commandant des forces anti-EI indique que outre les combats au sol, des avions américains ont bombardé au moins deux maisons où s'étaient réfugiés des snipers.

Il explique que "les tireurs sont très bien entraînés et bien équipés. Ils ne capitulent pas malgré les bombardements".

La reconquête de Syrte a progressé depuis le début de l'offensive de l'armée gouvernementale le 12 mai dernier.

Soutenues par une coalition internationale anti Etat islamique appuyée par les Etats Unis, les forces pro-GNA, ont repris la majeure partie de Syrte, située à 450 km à l'est de Tripoli.

Sur le même sujet

Lire plus