Reprise de Mossoul : la bataille est lancée

Le début de l'opération a été annoncé par le Premier ministre Haider al-Abadi, dans un discours télévisé, ce lundi. Copyright de l’image AFP
Image caption Le début de l'opération a été annoncé par le Premier ministre Haider al-Abadi, à la télévisé, ce lundi.

L'armée irakienne et des forces alliées ont lancé dimanche une offensive visant à reprendre la ville de Mossoul au groupe Etat islamique (EI).

Tôt ce lundi, des tirs d'artillerie ont éclaté dans la ville considérée comme le dernier bastion de l'EI en Irak.

Les kurdes peshmergas, l'armée irakienne et d'autres forces alliées participent à l'assaut.

Les tanks se dirigent vers la ville, qui est aux mains de l'EI depuis 2014.

L'ONU a exprimé son "extrême préoccupation" pour la sécurité de quelque 1,5 million de personnes vivant dans la région où ont lieu les combats.

Une correspondante de la BBC, Orla Guerin, qui a rencontré des forces kurdes à l'est de Mossoul, a confirmé l'avancée des chars vers cette ville située dans le nord de l'Irak.

"Si je suis tué aujourd'hui, je vais mourir heureux parce que je fais quelque chose pour mon peuple", a confié un général kurde à Guerin.

Les forces kurdes disent avoir repris des mains de l'EI un certain nombre de villages, sur leur progression vers Mossoul.

Les forces pro-gouvernementales ont mené l'attaque à partir d'une base aérienne, à Qayyarah, une ville située à environ 60 km au sud de Mossoul et reprise en août dernier à l'Etat islamique.

L'opération est complexe et les analystes disent qu'elle pourrait durer plusieurs semaines, voire des mois.

La reconquête de la ville marquerait la défaite effective de l'EI en Irak, selon des officiels.

"L'heure de la victoire est arrivée"

C'est à Mossoul que le leader de l'EI, Abu Bakr al-Baghdadi, avait proclamé un califat - un Etat conforme à la loi islamique - sur le territoire contrôlé par le groupe, en Irak et en Syrie.

Le début de l'opération a été annoncée par le Premier ministre Haider al-Abadi, dans un discours télévisé, dès les premières heures de lundi.

"L'heure de la victoire est arrivée", a-t-il déclaré.

Environ 30 000 soldats de l'armée irakienne participent à l'opération.

L'assaut principal a été donné par les troupes gouvernementales irakiennes basées au sud de Mossoul.

Les avions de la coalition américaine dirigée contre l'EI fournissent un appui aérien aux forces irakiennes.

Entre 4 000 et 8 000 combattants de l'EI cherchent à maintenir leur contrôle sur la ville de Mossoul.

Sur le même sujet

Lire plus