RDC : Washington avertit !
Media playback is unsupported on your device

Les États-Unis appellent au respect de la Constitution

République démocratique du Congo, le "dialogue national" renvoie la présidentielle à 2018 et il prévoit le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila.

Son mandat s'achève en décembre et la Constitution lui interdit de se représenter.

Cet accord est dénoncé par la majeure partie de l'opposition qui a boycotté mais aussi par la communauté internationale.

Les Etats-Unis, par le biais de son envoyé spécial dans la région des Grands lacs, Thomas Perriello appelle au respect de la constitution.