Pharmacie : une usine chinoise en Ethiopie

Une ligne ferroviaire construite par une société chinoise, entre l'Ethiopie et Djibouti, a été inaugurée le 5 octobre. Copyright de l’image AFP
Image caption Une ligne ferroviaire construite par une société chinoise, entre l'Ethiopie et Djibouti, a été inaugurée le 5 octobre.

Une entreprise chinoise s'est lancée dans la construction en Ethiopie d'une usine de produits pharmaceutiques, dont le coût est estimé à 85 millions de dollars, environ 42,5 milliards de francs CFA.

L'usine est en construction dans la ville de Dukem, située à environ 40 kilomètres au sud d'Addis-Abeba, la capitale, selon Fana Broadcasting Corporate (FBC), un média proche du gouvernement éthiopien.

Cet investissement traduit "un regain de confiance" des investisseurs étrangers envers l'Ethiopie, selon les autorités éthiopiennes, qui ont déclaré l'état d'urgence le 9 octobre pour réprimer des manifestations hostiles au gouvernement.

Selon le ministre de l'Industrie, Mebratu Meles, ce projet arrive au moment opportun, dans un contexte où, selon lui, l'Ethiopie se met sur la voie de la transformation socio-économique.

L'usine baptisée Sansheng Ethiopia Pharmaceuticals Plc devrait générer environ 300 emplois, a-t-il indiqué.

La Chine est devenue un investisseur majeur en Ethiopie et dans d'autres pays africains, où elle tente de contrecarrer des puissances occidentales.

Une ligne ferroviaire reliant l'Ethiopie à Djibouti a été inaugurée le 5 octobre dernier. Elle a été construite par une entreprise chinoise.

Sur le même sujet

Lire plus