Burkina : Mamadou Bamba libéré

Lieutenant-colonel Mamadou Bamba, Burkina Faso
Image caption Photo montrant le lieutenant-colonel Mamadou Bamba en train de lire un communiqué des putschistes.

Ce médecin-colonel, porte-parole des auteurs du coup d'Etat de septembre 2015 au Burkina Faso, a bénéficié d'une mise en liberté provisoire de la justice militaire burkinabè.

Le lieutenant-colonel Mamadou Bamba était apparu en tenue de combat à la télévision nationale burkinabè au petit matin du 17 septembre 2015.

Ce médecin militaire improvisé porte-parole des putschistes lisait laborieusement un communiqué dans lequel l'armée affirmait avoir renversé le gouvernement de transition.

Il n'appartenait pourtant pas au Régiment de sécurité présidentiel, l'unité d'élite de l'armée dirigée à l'époque par le général Gilbert Diendéré, le cerveau du putsch.

Arrêté en octobre 2015, Mamadou Bamba a été incarcéré en même temps que le chef des putschistes, qui est toujours en détention.

Au total, 85 personnes ont été inculpées dans le cadre de l'enquête sur ce putsch.

Une quarantaine d'entre elles ont été libérées.

Léonce Koné, haut responsable du CDP, le parti de l'ancien président Blaise Compaoré, et Herman Yaméogo, le leader de l'UNDD, un parti proche du CDP, font partie des personnes libérées.

Sur le même sujet

Lire plus