Ethiopie : l'état d'urgence reconduit

Ethiopie, Somalie Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les présidents somalien et éthiopien

L'état d'urgence a été reconduit ce jeudi par les autorités d'Addis-Abeba, une situation qui a engendré l'arrestation de 1 600 personnes dans les zones où les populations contestent le régime en place.

Ces arrestations font suite à l'incarcération annoncée en début de semaine, par les autorités, d'un millier d'autres personnes.

Selon un communiqué du gouvernement diffusé par une radio proche du pouvoir, les dernières arrestations ont essentiellement concerné les régions amhara et oromo, où il y a eu de grandes manifestations anti-gouvernementales au cours des derniers mois.

Le gouvernement éthiopien a annoncé dimanche une série de mesures dans le cadre de l'état d'urgence décrété une semaine plus tôt.

Ces mesures imposent de sévères restrictions des déplacements dans le pays et interdisent l'accès à certains médias de l'opposition établis à l'étranger.

Un couvre-feu est instauré de 18 heures à 6 heures du matin autour "des zones d'intérêts économiques" stratégiques, telles que les institutions gouvernementales, les usines et les fermes agricoles.

Depuis plusieurs mois déjà, les Oromos et les Amharas dénoncent l'absence d'un plan de développement pour leurs régions, où la quasi-totalité de la population vit dans la misère.

Sur le même sujet

Lire plus