Un général égyptien assassiné

Image caption Depuis la destitution en 2013 par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi, les forces de sécurité égyptiennes sont visées par des attentats

Le général de brigade Adel Ragaei dirigeait une division blindée de l'armée égyptienne dans la péninsule du Sinaï, où les troupes gouvernementales mènent une campagne militaire contre une branche locale de l'Etat islamique.

Huda Zein Elabedine, une proche de la victime a indiqué que le général Adel Ragaei, a été tué par balles alors qu'il quittait son domicile dans la banlieue de Oubour.

Des centaines de soldats et de policiers égyptiens ont déjà péri dans la région du Sinaï dans des attaques menées par des islamistes contre les forces de sécurité.

Mais les attaques contre des officiers de l'armée étaient jusque-là rares.

L'attaque contre le général Adel Raggaei n'a pas été immédiatement revendiquée.

Vendredi, deux policiers égyptiens ont été tués et un autre a été blessé dans un attentat à la bombe dans le gouvernorat du Nord-Sinaï.

L'armée égyptienne est régulièrement visée par des attentats depuis la destitution en juillet 2013 de l'ancien président islamiste Mohamed Morsi.

Ces attaques sont attribuées aux membres de la branche locale du groupe Etat islamique qui mènent une insurrection dans la péninsule du Sinaï.

Les combattants de ce mouvement islamiste ont revendiqué des attaques au Caire, la capitale.

Tout comme ils ont révendiqué l'enlèvement et l'assassinat d'un ingénieur croate ainsi que l'attaque du consulat italien en 2015.

Sur le même sujet

Lire plus