Kenya : des otages libérés

Copyright de l’image MOHAMED DAHIR
Image caption Des analystes précisent que malgré une baisse de la menace de la piraterie au large des côtes somaliennes, des pirates tentent toujours d'attaquer des navires de pêche.

Les membres d'un navire battant pavillon omanais enlevés en 2012 ont été libérés ce samedi par leurs ravisseurs. Pour l'heure, les circonstances de leur libération restent inconnues.

L'annonce de la libération des 26 membres dont le navire avait été détourné dans l'Océan Indien a été faite en début d'après-midi par des sources officielles kenyanes.

Les otages ont été libérés après plus de quatre ans de captivité. Le navire battant pavillon omanais à bord duquel ils voyageaient avait été détourné au large des côtes des Seychelles en Mars 2012 par des pirates somaliens.

Une source officielle kenyane a indiqué à la BBC que les otages étaient attendus à Nairobi, avant de regagner leur pays d'origine.

L'équipage libéré a été détenu pendant mille six cent soixante-deux jours, la deuxième plus longue période de détention d'otages par les pirates somaliens.

Des analystes ont indiqué que la menace de la piraterie au large des côtes somaliennes a considérablement diminué ces cinq dernières années en raison de la présence de nombreuses patrouilles navales internationales qui opèrent dans l'Océan Indien.

Ils signalent toutefois que les pirates n'ont pas vraiment disparu de la zone car plusieurs tentent encore d'attaquer des navires de pêche.

Rien que l'année dernière précisent-ils, plus de trois cents marins ont été attaqués dans ces eaux.

Sur le même sujet

Lire plus