Espagne : Rajoy reste

Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy à son arrive à Bruxelles, lors du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE, le 20 octobre 2016. Copyright de l’image EMMANUEL DUNAND
Image caption Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy à son arrive à Bruxelles, lors du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE, le 20 octobre 2016.

Le Parti socialiste d'Espagne (PSOE) a décidé, dimanche, de laisser le Premier ministre conservateur Mariano Rajoy former un nouveau gouvernement, évitant au pays ses troisièmes élections en un an.

"La répétition des élections serait nuisible aux intérêts de l'Espagne et des Espagnols", dit la résolution qui l'a emporté avec une large majorité de 139 délégués contre 96 abstentions lors du vote de confiance à Madrid pour le maintien de l'actuel Premier ministre à son poste.

Selon le texte, un nouveau scrutin pourrait aussi nuire aux socialistes "qui feraient figure de principaux responsables d'un blocage dont personne ne veut".

Le Parti populaire (PP) de M. Rajoy avait remporté ces deux derniers scrutins, mais sans majorité absolue et sans alliés.

Pour former un gouvernement minoritaire, il a besoin que les députés socialistes votent la question de confiance ou au moins s'abstiennent.

Mariano Rajoy devrait donc obtenir la confiance de la chambre avant la fin du mois ; ce qui permettrait à l'Espagne de retrouver un gouvernement en novembre après plus de 300 jours d'intérim.

Ce sera cependant un gouvernement faible, appuyé par 137 députés sur 350, qui devra guider le pays vers la sortie d'une crise économique dévastatrice, avec un taux de chômage de 20%.

Sur le même sujet