Burkina: un terroriste présumé abattu

Les forces de sécurité du Burkina Faso quadrillent l'Hôtel Splendide le 18 janvier 2016 après une attaque djihadiste. Copyright de l’image ISSOUF SANOGO
Image caption Les forces de sécurité du Burkina Faso quadrillent l'Hôtel Splendide le 18 janvier 2016 après une attaque djihadiste.

Un jihadiste présumé a été abattu à Kilwin, une banlieue de la capitale du Burkina Faso, Ougadougou, alors qu'il tentait de recruter et de former des jeunes, selon la police.

Selon le directeur général de la police, Lazar Tarpaga, ses hommes ont "touché mortellement" le djihadiste présumé, samedi.

Il a été tué avec la collaboration des habitants de Yagma "qui nous ont fait comprendre qu'il y avait des tentatives de recrutement de jeunes pour les former dans le nord de notre pays, peut-être même carrément au-delà de la frontière, afin qu'ils reviennent s'en prendre à nos forces de défense et de sécurité", a expliqué M. Tarpaza.

De nationalité burkinabè, l'homme âgé d'une trentaine d'années avait ouvert le feu sur les policiers avec un pistolet automatique.

Selon la police, le jihadiste présumé était à bord d'un véhicule Mercedès immatriculé au Burkina avec trois autres personnes qui ont pris la fuite.

"Les forces de défense sont à leur trousse. Tout est sous contrôle", a assuré le ministre chargé de la sécurité intérieure, Simon Compaoré.

Une carte d'identité appartenant à un Touareg aurait été retrouvée dans la voiture abandonnée dans une habitation du quartier de Kilwin.

Sur le même sujet

Lire plus