Niger: 50 morts et 123.000 sans-abri

Un sinistré embarque ses effets dans une pirogue dans un quartier inondé de Niamey, le 5 septembre 2016. Copyright de l’image AFP
Image caption Un sinistré embarque ses effets dans une pirogue dans un quartier inondé de Niamey, le 5 septembre 2016.

Au moins cinquante personnes sont mortes et plus de 123.000 autres ont été déclarées sans-abri depuis juin au Niger, après des inondations provoquées par de fortes pluies, selon les Nations-Unies.

D'après le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) à Niamey, les inondations, particulièrement dans les zones désertiques "ont affecté 123.239 personnes, soit 16.370 ménages, et causé 50 décès".

Selon Ocha, les intempéries ont également causé l'effondrement de 13.875 habitations.

L'Onu et le gouvernement du Niger indiquent que les "les trois quarts des personnes affectées", sont localisées dans les régions de Maradi, dans le Sud-Est et Tahoua, dans l'Ouest ainsi qu'à Agadez, dans le Nord du pays.

Les eaux ont emporté quelque 20.000 têtes de bétail et ont dévasté plusieurs centaines d'hectares de jardins à Tahoua et Agadez, selon les autorités locales.

Fin septembre, sur les 16.370 ménages sinistrés, près de 12.000 ont reçu des autorités une assistance en vivres.

L'Unicef et d'autres agences onusiennes ont appuyé les services gouvernementaux pour fournir de l'eau potable et des aides matérielles aux sinistrés.

Début juin, l'ONU avait tiré la sonnette d'alarme sur les risques de nouvelles inondations cette année qui menacent 100.000 personnes.

En 2015, près de 103.000 personnes avaient été sinistrées par des inondations au Niger, ayant fait des dizaines de morts.

Lire plus