Deuil national au Cameroun

Richard B. Onanena, BBC Afrique, Yaoundé

Selon un bilan provisoire, l'accident ferroviaire survenu vendredi entre Douala et Yaoundé a fait près de 80 morts. Copyright de l’image AFP
Image caption Selon un bilan provisoire et officiel, l'accident ferroviaire survenu vendredi a fait près de 80 morts.

Les Camerounais observent une "journée nationale de deuil", ce lundi 24 octobre, trois jours après l'accident ferroviaire qui a coûté la vie à près de 80 et blessé environ 600 de leurs compatriotes.

Les drapeaux sont en berne après le deuil annoncé officiellement par le président Paul Biya, qui est rentré de Suisse dimanche.

Des habitants de Yaoundé, la capitale du pays, expriment leur compassion avec les familles éplorées.

"Ce sont tous les Camerounais qui sont touchés. C'est un effroyable accident", a déploré un habitant de Yaoundé.

"Tous les Camerounais sont touchés. C'est quelque chose qui peut arriver à tout le monde. Je suis de tout cœur avec les familles éplorées", a réagi un autre habitant de la capitale.

Le président Paul Biya a demandé aux Camerounais de faire preuve de "courage" devant ce drame.

Dans un discours adressé à ses compatriotes, à la télévision d'Etat, il a assuré que les blessés seront médicalement pris en charge par l'Etat.

M. Biya a annoncé l'ouverture d'"une enquête approfondie pour établir les causes" de l'accident de train qui reliait Yaoundé à Douala, la deuxième ville du Cameroun.

Les blessés sont internés dans trois hôpitaux de la capitale.

Les opérations d'identification des corps se poursuivent à la morgue de l'Hôpital central de Yaoundé.

Les corps identifiés sont acheminés dans un hôpital militaire de la ville.

Sur le même sujet

Lire plus