Ghana : des soldats pris en défaut

Des photos montrant le frère du président John Mahama entouré de soldats ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Copyright de l’image Twitter
Image caption Des photos montrant le frère du président John Mahama entouré de soldats ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

L'armée ghanéenne a pris des mesures disciplinaires concernant des soldats qui ont assuré la protection d'Ibrahim, un frère du président John Mahama, lors d'une rencontre politique organisée dimanche dernier.

Les militaires n'étaient pas autorisés à s'occuper de la sécurité de l'homme d'affaires, selon le colonel Aggrey Quashie, porte-parole de l'armée ghanéenne.

Les soldats qui ont assuré l'escorte d'Ibrahim Mahama font partie de la garde présidentielle et n'avaient pas reçu la consigne d'être au service du frère du chef de l'Etat, a précisé le colonel Quashie.

L'armée a ouvert une enquête concernant ces soldats, à la suite de la publication de photos montrant l'homme d'affaires Ibrahim Mahama entouré d'"une douzaine d'hommes lourdement armés, des hommes bien bâtis", a-t-on écrit sur la page Facebook de la radio ghanéenne Joy FM.

Un témoin a posté un message sur cette page Facebook, affirmant qu'il y avait aussi des véhicules blindés au service du frère du président Mahama.

Sur le même sujet

Lire plus