Angola : Dos Santos devra s'expliquer

Le président angolais, José Edouardo Dos Santos, lors d'une rencontre à Kinshasa avec son homologue de la République démocratique du Congo, le 19 janvier 2015. Copyright de l’image TUTONDELE MIANKENDA
Image caption Le président angolais, José Edouardo Dos Santos, lors d'une rencontre à Kinshasa avec son homologue de la République démocratique du Congo, le 19 janvier 2015.

La Cour suprême de l'Angola a demandé mercredi au président José Eduardo dos Santos de fournir des explications sur la nomination de sa fille à la tête de la société nationale de pétrole, Sonangol.

L'annonce de la plus haute juridiction du pays fait suite à une plainte déposé par un groupe d'avocats angolais contre le chef de l'Etat au sujet du décret nommant Isabel Dos Santos au poste de président du conseil d'administration de la compagnie pétrolière publique.

Les avocats ont également lancé une pétition pour contester la nomination de la fille aînée du président Dos Santos, en début juin dernier.

Mme Dos Santos, une femme d'affaire âgée de 43 ans, est la plus riche d'Afrique avec une fortune estimée à 3,3 milliards de dollars, selon le dernier classement du magazine américain, Forbes.

Isabel Dos Santos est accusée par ses détracteurs d'avoir fait fortune grâce à la protection de son père.

Le président Edouardo Dos Santos dirige l'Angola depuis 1979.

Sur le même sujet