Kenya : couvre-feu à Mandera

La population ne pourra pas circuler de 6 heures 30 du soir à 6 heures 30 du matin, a souligné le ministre de l'intérieur pendant deux mois. Copyright de l’image Google
Image caption La population ne pourra pas circuler de 6 heures 30 du soir à 6 heures 30 du matin, a souligné le ministre de l'intérieur pendant deux mois.

Dans une note, le ministre de l'intérieur kenyan Joseph Nkaisserry a fait savoir qu'un couvre-feu a été instauré à Mandera.

La ville, située dans le Nord-Est du Kenya, a subi une attaque à l'explosif qui a fait 12 morts mardi.

Le ministre de l'intérieur a indiqué que l population ne pourra pas circuler de 6 heures 30 du soir à 6 heures 30 du matin pendant deux mois.

Un présumé complice arrêté

La police a arrêté Abdirahman Ali, concierge à l'hôtel bombardé à Mandera.

Le jeune homme de 21 ans est suspecté d'avoir aidé les assaillants, selon l'unité anti-terroriste kenyane.

L'attaque avait été revendiquée par les islamistes somaliens d'Al shebab.

Mais une autorité de l'armée avait rejeté toute implication directe des Al shebab dans cette attaque.