Niger : un concours annulé pour fraude

Image caption Plusieurs personnes impliquées dans cette fraude ont été écrouées et les candidats concernés et ont été révoqués

Les autorités nigériennes ont indiqué vendredi avoir annulé pour fraude d'un concours concernant le recrutement des fonctionnaires.

Les faits ont été révèles par la Haute autorité de lutte contre la corruption et infractions assimilées (Halcia) saisie par des candidats malheureux.

Selon cette structure, l'affaire concerne 452 fonctionnaires recrutés en janvier pour le compte du ministère des Finances.

Lors d'un entretien à la radio d'Etat, Ado Moumouni, le secrétaire général du ministère de la Fonction publique a expliqué que "les notes de certains candidats ont été rehaussées".

Ceux qui avaient obtenu "zéro lors des épreuves" ont été admis avec "des notes de 17 et 18 sur 20" a-t-il précisé.

Plusieurs personnes impliquées dans ce dossier ont été déjà écrouées et les candidats concernés ont été révoqués.

Ce n'est pas la première fois que des concours sont annulés pour fraude au Niger.

En juin, deux journalistes indépendants ont écopé de trois mois de prison avec sursis pour avoir publié des preuves de fraude à un concours d'entrée à la fonction publique.

Cette fraude impliquait des personnalités selon les journalistes emprisonnés.

Dans une autre enquête, la Halcia révèle également que certains dirigeants ont fait admettre leurs proches au concours d'entrée au ministère de la Santé publique.

Plusieurs candidats n'avaient pas obtenu les notes suffisantes ou n'avaient même pas passé les épreuves précise la Halcia.

Sur le même sujet

Lire plus