Côte d'Ivoire : un scrutin peu suivi, perturbé par endroits

Le taux de participation reste le principal enjeu du scrutin.
Image caption En général les Ivoiriens se mobilisent peu pour ce genre de consultation.

Plusieurs bureaux ont ouvert avec un peu de retard à Abidjan.

Soit parce que le matériel électoral n'était pas sur place.

Soit en raison de l'absence de certains membres des commissions électorales.

Il faut noter qu'il y a eu peu d'affluence dans les bureaux de vote.

En général, les Ivoiriens se déplacent moins pour ce genre de consultation que pour l'élection présidentielle.

Le taux de participation reste cependant l'enjeu majeur de ce référendum.

Des groupes de jeunes ont cherché à perturber le scrutin.

Ils ont saccagé du matériel dans certains bureaux de vote.

Notamment à Yopougon, un quartier réputé être favorable à l'opposition.

Les bureaux de vote ferment à 18h GMT.