Referendum en Côte d'Ivoire: avis partagés

côte d'ivoire, référendum, constitution Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une électrice lors du référendum sur la nouvelle Constitution

Plus de six millions d'électeurs étaient aux urnes ce dimanche pour se prononcer sur la nouvelle Constitution.

L'opposition a rejeté le texte et demandé à ses militants de boycotter le vote et même d'empêcher les citoyens à se rendre aux urnes.

Selon notre correspondante, dans la plupart des bureaux de vote les opérations se sont bien déroulées malgré quelques incidents dans plusieurs régions du pays et à Abidjan.

L'on signale que dans certains quartiers d'Abidjan comme Yopougon, ou des villes comme Gagnoa, Divo, Daloa ou Ouragahio, du matériel électoral a été volé ou détruit.

Le vote a été parfois interrompu durant plusieurs heures. Ces zones sont réputées favorables à Laurent Gbagbo et à l'opposition.

Le ministre de l'intérieur ivoirien précise que des incidents ont touché une centaine de bureau de vote sur environ 20 000 dans tout le pays.

La commission électorale elle affirme que "cela n'a pas été de nature à perturber le bon déroulement du scrutin."

La coalition au pouvoir s'est félicitée du déroulement du scrutin alors que le front du refus qui regroupe plusieurs partis d'opposition a rapidement réagi avant même la fermeture des bureaux de vote.

Aux dires des responsables de ce front, qui affirment que "les électeurs ne se sont pas déplacés pour cautionner cette mascarade. Le taux de participation oscille entre 3 et 5%".

Le FPI, parti de l'ancien président Laurent Gbagbo, estime de son côté que le vote est un désaveu pour le président Ouattara.

Lire plus