Abandon des poursuites contre Pravin Gordhan

Pravin Gordhan
Image caption Pravin Gordhan

La justice sud-africaine a abandonné les poursuites pour fraude engagées contre le ministre des Finances Pravin Gordhan.

La décision de poursuivre M. Gordhan, annoncée depuis trois semaines, avait entraîné de vives tensions politiques au sein du gouvernement.

"J'ai décidé de renoncer à la décision de poursuivre M. Gordhan et ses deux coaccusés", a déclaré le procureur général Shaun Abrahams lors d'une conférence de presse, lundi, à Pretoria.

Il affirme que le ministre des Finances n'avait pas l'intention d'agir illégalement lorsqu'il a approuvé un paiement de pension anticipée d'environ 80 000 dollars US, environ 40 millions de francs CFA, pour l'ancien fonctionnaire Ivan Pillay.

Le procureur général déclare que la décision de poursuivre M. Gordhan en justice pour fraude n'avait pas été prise par lui, mais par certains de ses collègues.

Début octobre, M. Abrahams avait annoncé que le ministre des Finances allait être jugé pour fraude.

Pravin Gordhan devait comparaître devant un tribunal, mercredi prochain.

Dans une tribune publiée la semaine dernière, près de 80 chefs d'entreprise d'Afrique du Sud avaient réclamé l'abandon des poursuites contre M. Gordhan.

Selon eux, les tensions politiques résultant de la décision de traduire le ministre des Finances en justice comportait des risques pour l'économie et la finance sud-africaines.

Des vétérans de l'ANC, le parti au pouvoir, et militants de la lutte contre l'apartheid ont également demandé l'abandon des poursuites, dans un communiqué publié vendredi.

Sur le même sujet

Lire plus