Ethiopie : 2 000 personnes libérées

Une manifestation antigouvernementale en Ethiopie Copyright de l’image AP
Image caption Une manifestation antigouvernementale en Ethiopie

Les forces de sécurité éthiopiennes ont libéré environ 2 000 personnes détenues dans le cadre de l'état d'urgence, selon Fana Broadcasting Corporate (FBC), un média proche du gouvernement.

Les personnes libérées étaient soupçonnées d'avoir participé aux violentes manifestations survenues récemment en Ethiopie.

Selon FBC, le ministre éthiopien de la Défense, Siraj Fergessa, qui annonce la libération des détenus, n'a pas dit combien de personnes sont maintenues en détention.

Le 20 octobre, la BBC avait annoncé l'arrestation de plus de 2 600 personnes, à la suite de l'état d'urgence décrété 11 jours plus tôt en raison des manifestations antigouvernementales.

FBC annonce par ailleurs que plus de 1 500 armes ont été récupérées par les forces de sécurité, dans le cadre de l'état d'urgence.

L'Ethiopie est actuellement en proie à un mouvement de contestation antigouvernementale sans précédent depuis 25 ans.

La répression des manifestations par les forces de l'ordre a fait des centaines de morts, de fin 2015 à maintenant, selon des organisations de défense des droits de l'homme.

Les manifestations sont dirigées par les communautés oromo et amhara.

Majoritaires dans le pays, ces deux communautés s'estiment marginalisées par le gouvernement.

Sur le même sujet

Lire plus