Afrique du Sud : le rand gagne des points

Sophie Ribstein, BBC Afrique, Johannesburg

Des chefs d'entreprises sud-africains craignaient une nouvelle dépréciation du rand à cause de l'enquête concernant le ministre des Finances et ses conséquences politiques politiques.
Image caption Des chefs d'entreprises sud-africains craignaient une nouvelle dépréciation du rand à cause de l'enquête concernant le ministre des Finances et ses conséquences politiques politiques.

Le rand, la monnaie sud-africaine, est reparti à la hausse, ce matin. Il regagne de la valeur face au dollar.

Ce regain survient après que le procureur général de l'Afrique du Sud, Shaun Abrahams, a annoncé l'abandon des poursuites pour fraude engagées contre le ministre sud-africain des Finances, Pravin Gordhan.

Les poursuites judiciaires avaient provoqué de fortes tensions politiques au sein du gouvernement.

Le procureur général a annoncé sa décision d'abandonner les poursuites contre le ministre des Finances et deux co-accusés, lors d'une conférence de presse.

Shaun Abrahams déclare être convaincu qu'ils n'avaient pas eu l'intention d'"agir contre la loi".

Il y a trois semaines, le procureur général avait annoncé l'ouverture d'une enquête concernant M. Gordhan, qui est soupçonné d'avoir favorisé les conditions du départ à la retraite d'un haut fonctionnaire, Ivan Pillay.

De vives dissensions

Mais Pravin Gordhan a toujours dénoncé cette accusation, affirmant qu'il s'agissait d'une manœuvre politique du président Jacob Zuma et de ses partisans.

Le ministre des Finances s'oppose au chef d'Etat sur la gestion des entreprises publiques et la lutte contre la corruption.

Face à la pression de la société civile, de l'opposition, du secteur privé et de vétérans de l'ANC, le parti au pouvoir, qui ont manifesté leur soutien au ministre des Finances, le procureur général a finalement décidé de faire machine arrière.

L'affaire a fait éclater au grand jour de vives dissensions au sein du gouvernement et de l'ANC.

La semaine dernière, Jacob Zuma a nié toute influence sur les poursuites lancées par la justice contre M. Gordhan, ce qui n'a pas empêché son autorité d'être de plus en plus ouvertement contestée.

Sur le même sujet

Lire plus