Nigéria : le gouverneur de Borno accuse

Des déplacés internes, majoritaires des femmes ayant fui les exactions de Boko Haram, font la queue pour la nourriture dans le camp de Dikwa, à Borno, dans le Nord-Est du Nigéria, le 2 février 2016. Copyright de l’image STRINGER
Image caption Des déplacés internes, majoritaires des femmes ayant fui les exactions de Boko Haram, font la queue pour la nourriture dans le camp de Dikwa, à Borno, dans le Nord-Est du Nigéria, le 2 février 2016.

Le gouverneur de l'Etat de Borno, dans le Nord-Est du Nigéria, accuse certains organismes d'aide des Nations-Unies et des organisations non gouvernementales de détournement de fonds destinés aux réfugiés.

Selon Kashim Shettima, l'ONU a dépensé près de cinquante millions de dollars pour acquérir des véhicules par-balles ''inutiles''.

''Je suis très étonné que près de 334 millions $ ont été consacrés à l'Etat de Borno, mais, voyez-vous, 50 millions $ ont été utilisé pour se procurer des véhicules pare-balles », a déclaré M. Shettima vendredi dans des propos rapporté par AP, lors d'une conférence avec le directeur du Fonds des Nations-Unis pour les réfugiés.

''Si vous me donnez quelque chose avec une main et que vous le reprenez avec l'autre, pourquoi dites-vous que vous me donnez quelque chose? '', s'est-il interrogé.

''Qu'une somme colossale d'argent soit prétendument consacrée à notre peuple, et que nous ne voyions pas l'impact positif sur notre peuple, est quelque chose de discutable'', a affirmé M. Shettima qui exige des autorités compétentes de justifier ''ce qu'elles disent avoir dépensé sur l'Etat de Borno.''

Politique de deux poids, deux mesures

Le gouverneur de Borno regrette le peu de soutien de la communauté internationale au Nigéria.

''Boko Haram est considéré comme l'organisation terroriste la plus meurtrière dans le monde, mais avons-nous le soutien nécessaire de la communauté internationale? La réponse est non!'', se désole M. Kashim Shettima.

Le gouverneur a fait également allusion aux milliards de dollars versés par l'Union européenne à la Turquie dans le lutte contre la crise des migrants et l'aide internationale pour la Syrie et ses 23 millions d'habitants comparé au Nigéria qui compte près de 200 millions d'habitants.

Un porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU au Nigeria, Orla Fagan, a déclaré que les véhicules ont été fournis par les bailleurs de fonds.

Sur le même sujet

Lire plus