Une explosion à Madagascar

Raissa Ioussouf, BBC Afrique, Antananarivo

Des hôtes de marque, dont des chefs d'Etat, sont attendus au sommet de la Francophonie, à Antananarivo. Copyright de l’image AFP
Image caption Des hôtes de marque, dont des chefs d'Etat, sont attendus au sommet de la Francophonie, à Antananarivo.

Deux personnes ont été blessées dans une explosion survenue mardi dans un hôtel de luxe devant accueillir des délégations du sommet de la Francophonie prévu à la fin de ce mois à Antananarivo.

Des ouvriers travaillant dans les locaux de l'établissement hôtelier ont été légèrement blessés par des éclats au bras et dans le dos.

L'hôtel A&C, situé dans le quartier d'Ivato, appartient à la Malgache Claudine Razaimamonjy, qui est proche du pouvoir.

Une trentaine de chefs d'Etat, dont le président français François Hollande, doivent assister au sommet de la Francophonie.

Mercredi matin, la gendarmerie n'avait encore trouvé aucune trace d'engin explosif.

Elle a effectué des fouilles dans les locaux de l'hôtel.

Copyright de l’image AFP
Image caption Les forces de sécurité malgaches ont reçu des autorités la consigne de renforcer la sécurité des infrastructures devant abriter le sommet de la Francophonie.

La presse locale a évoqué la thèse d'un attentat, mais les forces de sécurité malgaches se refusent pour le moment de parler d'un acte terroriste.

La gendarmerie laisse filtrer très peu d'informations sur l'incident. Elle dit vouloir attendre les conclusions d'un rapport d'enquête pour se prononcer publiquement sur l'explosion.

A la suite de la conflagration, les forces de l'ordre malgaches ont reçu des autorités la consigne de renforcer la sécurité des infrastructures devant abriter le sommet de la Francophonie.

Sur le même sujet

Lire plus