L'Ouganda veut fermer des écoles américaines

Des écoliers ougandais Copyright de l’image AFP
Image caption Des écoliers ougandais

La Haute Cour de justice de l'Ouganda a ordonné la fermeture d'une soixantaine d'écoles mises en place par un groupe scolaire américain.

La décision vient confirmer celle prise en octobre par le ministère de l'Education, qui avait décidé de fermer 63 écoles appartenant au Bridge International Academies.

Cette mesure annoncée en pleine année scolaire va affecter environ 12 000 élèves inscrits dans ces écoles, selon une correspondante de la BBC à Kampala.

Mauvaise hygiène, insuffisance d'infrastructures et de violation du programme éducatif national du pays sont les griefs des autorités ougandaises contre ce groupe scolaire.

Bridge International Academies, soutenu par des milliardaires américains, dont Bill Gates, et le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, affirme qu'il offre une éducation de qualité et à des tarifs très bas aux enfants des pauvres en Ouganda.

Il a décidé de faire appel de la décision de la Haute Cour de justice ougandaise.

Présent en Ouganda depuis 2015, Bridge International Academies a ouvert des écoles au Nigeria et en Inde. Il veut aussi s'installer au Liberia.

Sur le même sujet

Lire plus