Nouvelles allégations contre l'armée kenyane

Image caption Les soldats kenyans auraient gagné plusieurs millions de dollars dans le commerce illégal du charbon en Somalie

Le gouvernement kenyan a rejeté dimanche les allégations selon lesquelles ses soldats basés en Somalie ont profité du commerce illégal de charbon dans ce pays malgré une interdiction de l'Onu.

Les accusations en question sont contenues dans un rapport du groupe de surveillance de l'Onu.

Les exportations de charbon de bois en Somalie sont interdites par les Nations Unies.

Selon Manoah Esipisu, porte-parole de la présidence, le rapport du groupe de surveillance est basé sur des accusations antérieures d'ONG qui avaient pour seul but de démoraliser les troupes kényanes à Mogadiscio.

Manoah Esipisu estime que le rapport est une mascarade.

Le rapport de l'ONU révèle que ce trafic aurait rapporté aux soldats impliqués jusqu'à douze millions de dollars par an grâce à des prélèvements imposés sur les exportations de charbon de bois.

Sur le même sujet

Lire plus