Trump en veut aux Somaliens

Donald Trump s'en prend aux Somaliens après avoir accusé les Mexicains de semer le trouble aux Etats-Unis. Copyright de l’image Reuters
Image caption Donald Trump s'en prend aux Somaliens après avoir accusé les Mexicains de semer le trouble aux Etats-Unis.

Donald Trump s'en est pris à la communauté somalienne vivant dans l'Etat américain du Minnesota, accusant ses membres de "diffuser des opinions extrémistes partout dans le pays".

Le candidat républicain a donné l'exemple d'une attaque au couteau menée par un migrant d'origine somalienne en septembre dernier, dans la ville de Saint Cloud.

Selon lui, les habitants de l'Etat de Minnesota ont "assez souffert" d'actes similaires commis par des ressortissants somaliens.

Donald Trump assure que s'il est élu président des Etats-Unis mardi, les communautés locales seraient consultées avant que le droit d'entrer dans le territoire américain ne soit soit accordé aux réfugiés.

"De mauvaises lois"

"Ici, dans le Minnesota, vous avez vu les problèmes causés par de mauvaises lois concernant les réfugiés, avec un grand nombre de Somaliens qui entrent dans votre Etat à votre insu", a affirmé M. Trump.

Il ajoute que "certains d'entre eux se sont joints aux militants de l'Etat islamique, en répandant des opinions extrémistes partout dans notre pays, partout dans le monde".

"Vous avez vu la récente attaque au couteau à Saint Cloud. Une administration Trump n'admettra pas de réfugiés sans le soutien de la communauté locale. Vous avez assez souffert", a poursuivi le candidat républicain lors de l'un de ses derniers meetings avant le scrutin présidentiel de mardi.

Les Etats-Unis ont admis dans leur territoire de nombreux ressortissants d'Afrique de l'Est, dont des Somaliens, en raison de l'insécurité et de la répression menée par certains gouvernements dans cette région.

Environ 50 000 Somaliens vivent dans l'Etat de Minnesota.

Sur le même sujet

Lire plus