Deux morts dans une explosion en RDC

Des casques bleus en République démocratique du Congo Copyright de l’image AFP
Image caption Des casques bleus en République démocratique du Congo

Un casque bleu a été tué dans l'explosion d'une grenade à Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo, a annoncé le gouverneur de la région du Nord-Kivu, Julien Paluku.

L'ONU a confirmé la mort du soldat et celle d'une fillette tuée également dans cette explosion.

Elle annonce qu'une trentaine de soldats indiens de la Mission des Nations unies en République démocratique du Congo (Monusco) ont été blessés.

"Un autre civil a été blessé", a annoncé à l'Agence France-Presse le chef de l'information publique de la Monusco dans le Nord-Kivu, Bilamekaso Tchagbele.

Tous les blessés ont été acheminés à l'hôpital de la Monusco, selon M. Tchagbele.

Il ajoute qu'une enquête est ouverte pour déterminer l'origine de la grenade.

Les casques bleus ont pour mission de neutraliser les différents groupes armés congolais et étrangers, qui sévissent dans l'est de la RDC.

La situation sécuritaire s'est détériorée dans ce pays depuis les manifestations contre la volonté du président Joseph Kabila de se maintenir au pouvoir au-delà de la fin de son second mandat, qui expire ce mois-ci.

M. Kabila et une partie de l'opposition ont trouvé un accord autorisant le maintien à son poste de l'actuel chef de l'Etat, jusqu'à la tenue de l'élection présidentielle reportée en avril 2018, contre la volonté certains opposants.

Lire plus