Guinée Bissau : manifestation contre le président

Image caption Le président José Mario Vaz

Des centaines de personnes ont défilé vendredi devant le palais de la République en Guinée Bissau pour exiger le départ du président José Mario Vaz et l'organisation d'élections générales.

Les manifestants répondaient à l'appel de "Citoyens conscients et non conformes", un mouvement récemment créé.

Selon le coordonnateur de cette plateforme de la société civile, d'autres actions sont prévues dans les prochains jours "jusqu'à ce que le président de la République prenne une décision finale".

Les manifestants qui ont scandé des slogans hostiles au président, estiment que José Mario Vaz est responsable de la crise politique et institutionnelle en Guinée Bissau.

Ils exigent le départ du chef de l'Etat et l'organisation d'élections générales.

La Guinée-Bissau a plongé dans une crise politique après l'éviction en août 2015 de l'ancien premier ministre Domingos Simoes Pereira, par José Mario Vaz.

Le limogeage de Domingos Simoes Pereira a révélé les querelles intestines au sein du Parti africain pour l'indépendance de la guinée et du Cap-Vert (PAIGC), au pouvoir.

Depuis le début de la crise, les députés du parti refusent de siéger au Parlement.

Certains cadres du PAIGC indiquent que le président José Mario Vaz ne peut nommer ou démettre un premier ministre de ses fonctions.

Ils estiment que la Constitution ne lui confère pas ce droit.

Malgré la médiation des chefs d'État de la sous-région dont celle de la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf, c'est le statu-quo.

Sur le même sujet

Lire plus