Gambie : un journaliste arrêté

Image caption Le président Yahya Jammeh brigue un 5e mandat

Le journaliste indépendant Alagie Manka, arrêté jeudi dernier à Banjul n'a plus donné signe de vie selon sa famille.

Une source sécuritaire a indiqué que Alagie Manka a été arrêté par des soldats puis remis à l'Agence nationale du renseignement (NIA) où il est interrogé.

Il est reproché au journaliste de s'être servi de son smartphone pour filmer des militants de l'Alliance pour la réorientation et la construction patriotique (APRC) au pouvoir a-t-elle précisé.

La même source a indiqué par ailleurs que les militants en question "revenaient de la cérémonie de dépôt du dossier de candidature du président Yahya Jammeh à la Commission électorale" indépendante (IEC) en vue du scrutin présidentiel du 1er décembre.

Selon la presse locale, Yunus Salieu, du quotidien pro-gouvernemental Daily Observer, également arrêté jeudi et conduit à la NIA pour le même motif n'a été libéré que vendredi soir.

Ce même jour peu avant l'arrivée au siège de l'IEC du président Jammeh, un capitaine de l'armée avait mis en garde la presse contre toute utilisation de smartphone.

Seuls les appareils photos et caméras conventionnels étaient autorisés avait-il précisé.

Arrivé au pouvoir en 1994, Yahya Jammeh brigue un cinquième mandat.

Lire plus