Des pro-Gbagbo boycottent les législatives

Copyright de l’image AFP
Image caption Des partisans de l'ex président décident de ne pas participer aux législatives de décembre 2016

Le Front populaire ivoirien (FPI), tendance Aboudramane Sangaré, a décidé de ne pas participer aux législatives du 18 décembre prochain.

Les dirigeants de cette aile estiment que les conditions techniques, politiques et sécuritaires ne sont pas encore réunies pour des élections inclusives, transparentes et équitables.

Joint par la BBC, Koné Boubacar, porte-parole du FPI, a indiqué qu'il s'agit d'"un devoir de cohérence avec l'histoire politique du pays". "Nous sommes dans un Etat où les élections n'ont jamais été libres et transparentes", a-t-il-ajouté.

Le FPI et d'autres partis du Front du refus avaient annoncé leur intention de saisir la Cour de justice de la Cédéao pour demander l'annulation du référendum du 30 octobre dernier, dont ils avaient également demandé le boycott.

Pour ces législatives, le porte-parole de l'ex-parti de Laurent Gbagbo fait remarquer que "les Ivoiriens dans leur majorité n'ont pas confiance en ce régime".

"En appelant au boycott, nous ne cherchons pas de résultat, mais nous restons en phase avec les populations", a-t-il-conclu.

Sur le même sujet

Lire plus