Cameroun : le Premier ministre à Eseka

Copyright de l’image STR
Image caption Les causes du déraillement du train demeurent inconnues.

Trois semaine après le déraillement d'un train dans la ville d'Eseka, la commission d'enquête mise sur pied par le chef de l'Etat s'est rendue pour la première fois sur le site de l'accident.

Le Premier ministre Philemon Yang, accompagné d'une importante délégation, s'est rendu le weekend dernier à la gare d'Eseka, afin de rencontrer le responsable technique.

L'objectif de sa visite était de s'informer sur le système de freinage et de déterminer les causes du déraillement d'un train sur l'axe Yaoundé-Douala, le 21 octobre dernier.

La commission gouvernementale s'est ensuite transportée au centre de santé intégré urbain et à l'hôpital du district d'Eseka, où le docteur Eveghe Michel a déclaré "avoir reçu certains blessés dans la cour, faute de place".

Une source proche du dossier révèle que "le train n'aurait jamais dû partir de la gare de Yaoundé après les mises en garde du conducteur ayant signalé des dysfonctionnements".

"Le conducteur aurait fait signer un document aux responsables de la Camrail le dédouanant de toutes responsabilité en cas d'incidents", a-t-elle précisé.

Selon le dernier bilan officiel, au moins 80 personnes ont péri dans la catastrophe ferroviaire, quelque 600 autres passagers ont été blessés.

Jusqu'à ce jour, les causes de l'accident demeurent inconnues.

Sur le même sujet

Lire plus