"Affaire du cercueil" : les prévenus maintenus en détention

Les prévenus dans l'"affaire du cercueil" Copyright de l’image Reuters
Image caption Les prévenus dans l'"affaire du cercueil"

Les deux Sud-Africains blancs, qui avaient tenté d'enfermer un jeune noir dans un cercueil, seront maintenus en détention jusqu'à la prochaine audience prévue le 25 janvier 2017.

Le juge Jongilizwe Dumehleli, du tribunal de Middelburg (nord-est), a pris cette décision mercredi, lors d'une audience qui a réuni des centaines de manifestants dénonçant le racisme.

Copyright de l’image Reuters
Image caption Les prévenus avaient menacé de brûler vif Victor Mlotshwa (en photo).

"Vous serez maintenus en détention jusqu'au 25 janvier 2017", leur a-t-il dit.

Oosthuizen et Theo Martins Jackson, tous deux âgés de 28 ans, ont comparu pour "agression et tentative de coups et blessures".

Ils ont comparu dans une salle d'audience pleine à craquer, en présence de la victime.

Les deux hommes ont été interpellés lundi, suite à l'indignation générale provoquée par la publication sur internet d'une vidéo de l'incident, qui s'est déroulé le 17 août.

On voit dans la vidéo Victor Mlotshwa, allongé vivant dans un cercueil posé à même le sol.

Copyright de l’image Youtube
Image caption Une capture d'écran de la vidéo à l'origine des arrestations de Willem Oosthuizen et Theo Martins Jacksonthen

L'un des accusés tente de le fermer de force, tandis que la victime gémit et tente de résister.

Diffusée sur les réseaux sociaux, la vidéo a provoqué une vive indignation en Afrique du Sud.

Elle montre les deux hommes menacer de brûler vif Victor Mlotshwa et de jeter un serpent dans le cercueil.

Mercredi matin, des centaines de personnes s'étaient réunies devant le tribunal de Middelburg, à l'appel des principaux partis de la majorité et de l'opposition sud-africaines.

Ils ont réclamé la "prison à vie pour les racistes".

Sur le même sujet

Lire plus