La Centrafrique ''n'est pas une cause perdue''

Le gouvernement centrafricain recherche quelque 3 milliards de dollars pour les cinq prochaines années. Copyright de l’image AFP
Image caption Le gouvernement centrafricain recherche quelque 3 milliards de dollars pour les cinq prochaines années.

Le président centrafricain, Faustin-Archange Touadera, a exhorté les donateurs à aider son pays à se relever après des années de conflits religieux et ethniques.

''Nous avons besoin de votre solidarité et de votre aide'' a déclaré le président Faustin Touadera, lors de la Conférence de Bruxelles.

Le chef de l'État a rajouté que la Centrafrique ''n'est pas une cause perdue''.

Le gouvernement centrafricain recherche quelque 3 milliards de dollars pour les cinq prochaines années.

Des milliers de personnes ont été tuées et des centaines de milliers de personnes déplacées en Centrafrique depuis 2013, lorsque des rebelles musulmans ont pris le pouvoir.

Plus de 12 000 casques bleus de l'ONU sont déployés dans le pays.