Sénégal : la confrérie "mourides" se rassemble

Les Sénégalais et la diaspora se sont rendus par milliers à la Grande Mosquée de Touba pour célébrer la vie de leur chef spirituel Cheikh Ahmadou Bamba.
Image caption Les Sénégalais et la diaspora se sont rendus par milliers à la Grande Mosquée de Touba pour célébrer la vie de leur chef spirituel Cheikh Ahmadou Bamba.

Le Magal commémore le départ en exil au Gabon en 1895 de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du mouridisme.

Ce jour est férié au Sénégal.

Selon les officiels, jusqu'à trois millions de pèlerins musulmans étaient attendus dans la ville de Touba, situé à environ 200 km à l'est de la capitale Dakar. Parmi eux, des personnes de la diaspora et du Mali voisins sont allés célébrer la vie de leur chef spirituel Cheikh Ahmadou Bamba.

Image caption La 122e édition a été marquée par le nombre élevé des accidents de la route. Accidents qui ont fait 13 morts et plusieurs blessés.

Depuis le XIXe siècle, le Cheikh était respecté de ces contemporains. Il est aujourd'hui considéré comme une des plus hautes autorités morales pour l'un des plus grands groupe religieux du Sénégal, la confrérie des Mourides.

Cheikh Bamba a été exilé par les anciens dirigeants français pour son soutien supposé aux mouvements anti-coloniaux.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Cheikh Ahamadou Bamba est décédé le 19 juillet 1927 à Diourbel. Il est inhumé dans la mosquée de Touba.

À Touba, la sécurité autour des festivités de Magal a été renforcée avec plus de 1500 agents déployés pour contrôler les foules, lutter contre le crime et éviter une éventuelle attaque terroriste.

Image caption Des milliers de fidèles ont convergés vers la Grande Mosquée de Touba.

Au cours des 12 derniers mois, les attaques contre des hôtels et des restaurants dans les environs du Mali, du Burkina Faso et de la Côte d'Ivoire ont soulevé des craintes de sécurité dans la région.

Image caption Le Président Macky Sall a profité de l'évènement pour poser la première pierre d'un nouvel hôpital