Jacob Zuma face à des dissensions internes

Le groupe de quelques 105 vétérans de l'ANC rencontre aujourd'hui le président Jacob Zuma. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le groupe de quelques 105 vétérans de l'ANC rencontre aujourd'hui le président Jacob Zuma.

Le groupe de quelques 105 vétérans de l'ANC rencontre aujourd'hui le président Jacob Zuma.

Ces derniers demandent depuis septembre une rencontre avec le dirigeant de l'Afrique du Sud.

Ils remettent en question sa gestion du pouvoir, demandent sa démission et souhaitent modifier le calendrier de la conférence élective du parti pour désigner un nouveau dirigeant pour leur formation au plus vite.

Avec des résultats en déclin de l'ANC aux dernières élections municipales, ils fustigent l'actuelle direction de leur parti et certains veulent voir Jacob Zuma démissionner.

Le rapport qu'ils ont rédigé s'intitule ''pour le bien de notre pays''.

Dans ce document, la centaine de signataires, dont Ahmed Kathrada, le compagnon de lutte de Nelson Mandela, Trevor Manuel, l'ex-ministre des finances ou encore le héros de la libération Frank Chikane, demandent l'organisation anticipée de la conférence élective du parti pour que les militants puissent élire de nouveaux dirigeants.

Lors de leur rencontre avec le chef de l'état, 30 représentants des vétérans du parti devraient être présents pour interroger le président sud africain et ouvrir, espèrent-ils, un dialogue constructif.

En fin de semaine dernière, Jacob Zuma a critiqué en public certains des anciens combattants, qui selon lui contournent les règles formelles de l'ANC et sont '' des marionnettes'' manipulées par ''un ennemi extérieur'' et par l'Occident.

La réunion de ce lundi devrait donc être tendue. Les vétérans souhaitent aussi demander des comptes au président sur les différents scandales qui rythment la vie politique sud-africaine depuis des mois.