Kenya : 28 braconniers arrêtés

C'est la signature thermique des braconniers captée par une caméra qui les a trahis. Copyright de l’image Google
Image caption La signature thermique des braconniers captée par une caméra a permis de les arrêter.

Désormais, les personnes chargées de garder les principaux parcs naturels du pays sont dotées d'appareils qui permettent de localiser les braconniers quel que soit le temps.

Le Fonds mondial pour la nature (WWF, sigle en anglais) a indiqué lundi que grâce à l'utilisation d'une nouvelle caméra thermique à infrarouge, 28 braconniers ont été arrêtés dans plusieurs parcs nationaux du Kenya, dont le célèbre parc Maasai Mara.

Neuf mois après l'installation de ce système, plus de deux douzaines de braconniers ont été arrêtés au Maasai Mara et deux autres appréhendés dans un autre parc national.

Les braconniers ne peuvent plus profiter de l'obscurité de la nuit pour courir et se cacher.

Cette technologie révolutionnaire permet de chercher et de localiser les braconniers à une longue distance.

C'est une signature thermique captée par une caméra qui a permis de les arrêter.

Selon les chiffres publiés par le Fonds mondial pour la nature, la population d'éléphants en Afrique a été réduite d'environ 30 % durant la période 2007-2014.

Et cette forte baisse de la population de pachydermes est notamment causée par le braconnage.

Le WWF envisage de vulgariser cette technologie en l'associant à des drones de surveillance.

Des tests ont débuté en octobre au Zimbabwe et au Malawi.

Lire plus