Malawi : un séropositif condamné par la justice

Au moment de son arrestation, Eric Aniva, avait reconnu avoir eu des rapports sexuels non protégés avec des veuves. Il espérait les purifier, une pratique pourtant interdite au Malawi. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Au moment de son arrestation, Eric Aniva, avait reconnu avoir eu des rapports sexuels non protégés avec des veuves. Il espérait les purifier, une pratique pourtant interdite au Malawi.

Au Malawi, un séropositif a été condamné à deux ans d'emprisonnement avec travaux forcés après avoir été reconnu coupable d'avoir porter atteinte à des personnes.

Au moment de son arrestation, Éric Aniva, avait reconnu avoir eu des rapports sexuels non protégés avec des veuves. Il espérait les purifier, une pratique pourtant interdite au Malawi.

Il avait également révélé qu'il avait eu des relations sexuelles avec des filles après leur première menstruation, une tradition encore courantes dans certaines parties du sud du pays.

L'homme avait précisé qu'il avait dormi avec plus d'une centaine de femmes sans divulguer sa séropositivité.

L'affaire a fortement divisé l'opinion.