Mos Def autorisé à quitter l'Afrique du Sud

Mos Def est déclaré "indésirable" en Afrique du Sud. Copyright de l’image No credit
Image caption Mos Def est déclaré "indésirable" en Afrique du Sud.

Le rappeur américain vient d'être autorisé à quitter l'Afrique du Sud, 11 mois après son arrestation dans ce pays.

Les autorités sud-africaines lui reprochaient d'être entré dans leur territoire avec un faux passeport.

Le rappeur connu sous le nom de Yasiin Bey vivait en Afrique du Sud depuis 2013.

Pour entrer dans ce pays, il a utilisé un type de passeport qui ne précise pas le pays d'où est originaire le titulaire.

Selon le ministère sud-africain de l'Intérieur, il a présenté ses excuses.

"Sur la base de ses excuses, et avec la confirmation qu'il partira, le ministère retirera les charges retenues contre lui", affirme ce département ministériel dans un communiqué.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Malusi Gigaba, le ministre sud-africain de l'Intérieur

Mais l'Afrique du Sud le déclare "indésirable" dans son territoire.

Les autorités sud-africaines lui reprochaient, en même temps que certains membres de sa famille, d'avoir prolongé illégalement son séjour dans le pays.

Elles lui donnent maintenant l'autorisation de quitter l'Afrique du Sud, sans autorisation de revenir.

En 1999, Mos Def a sorti "Black on Both Sides", son premier album.

Parallèlement à sa carrière solo, il a chanté avec son compatriote Kanye West.

Mos Def, également acteur, a joué dans les films "Dexter", "The Italian Job", etc.

Sur le même sujet

Lire plus