Macky Sall : "Nous allons alourdir les peines"

Le président sénégalais Macky Sall Copyright de l’image AFP
Image caption Le président sénégalais Macky Sall

Le président sénégalais a annoncé une réforme de la politique pénale visant à condamner à perpétuité tous les auteurs de meurtre au Sénégal.

"Nous allons alourdir les peines (…) et faire en sorte que quiconque abrégera la vie d'une personne passera le reste de ses jours en prison sans disposer d'une possibilité de se soustraire à cette mesure", a déclaré Macky Sall.

Dans des propos relayés par la presse sénégalaise et repris par l'Agence France-Presse, il assure que ce changement sera évoqué dès le prochain conseil des ministres prévu jeudi.

Selon les médias locaux, Macky Sall a annoncé cette mesure lors des funérailles d'une vice-présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese), Fatoumata Mactar Ndiaye, égorgée samedi à son domicile à Pikine, dans la banlieue de Dakar.

M. Sall a aussi évoqué le meurtre survenu le 27 octobre d'un chauffeur de taxi, qui a été tué par balle par un conducteur après une altercation dans une station-service à Dakar.

Peine de mort

Le meurtrier présumé de Fatoumata Mactar Ndiaye, son chauffeur, arrêté peu après, a reconnu les faits, a affirmé dimanche le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye.

Selon M. Guèye, le mobile du crime serait d'ordre financier.

Le présumé meurtrier a été déféré au parquet en vue de son inculpation pour assassinat, a annoncé le procureur.

De nombreux actes criminels ont été relayés par les médias sénégalais durant ces dernières semaines, dans un pays réputé pour son faible taux de criminalité.

Des députés, des chefs religieux et de nombreux citoyens ont appelé à rétablir la peine de mort, qui a été abolie en 2004 sous le président Abdoulaye Wade (2000-2012).

Mais le ministre de la Justice, Sidiki Kaba, a récemment exclu devant les députés la restauration de la peine capitale.

Sur le même sujet

Lire plus