ANC : Cosatu opte pour Ramaphosa

Cyril Ramaphosa, Président du Groupe Shanduka participe au Forum mondial TIME / FORTUNE / CNN au Centre de congrès international du Cap le 26 juin 2010 à Cape Town, en Afrique du Sud. Copyright de l’image Michelly Rall
Image caption Cyril Ramaphosa, Président du Groupe Shanduka participe au Forum mondial TIME / FORTUNE / CNN au Centre de congrès international du Cap le 26 juin 2010 à Cape Town, en Afrique du Sud.

La puissante confédération syndicale sud-africaine (Cosatu) a apporté jeudi son soutien au vice-président Cyril Ramaphosa pour remplacer le président Jacob Zuma à la tête de Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir.

Le secrétaire général Bheki Ntshalintshali a affirmé à la presse que la direction de la Cosatu a décidé de faire campagne pour M. Ramaphosa.

L'actuel vice-président, âgé de 64 ans, est un militant historique de la lutte contre l'apartheid et un ancien patron du syndicat des mineurs. Mais il avait échoué en 1999 dans la course à la présidence de l'ANC.

Le futur chef de l'ANC, qui doit être choisi fin 2017, succéderait à Jacob Zuma au poste de chef de l'Etat en cas de victoire du parti aux élections générales de 2019.

Plusieurs autres personnalités, dont l'actuelle présidente de l'Union africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, ancienne épouse de Jacob Zuma, ou le trésorier de l'ANC Zweli Mkhize, sont pressenti pour succéder au chef de l'Etat.

Elu en 2009 à la tête du pays, M. Zuma achève son second mandat en 2019.

Sur le même sujet

Lire plus