Rwanda : les excuses insuffisantes de l'Eglise catholique

rwanda, génocide, église catholique Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'Eglise catholique rwandaise a présenté ses regrets au pouvoir de Kigali.

Moins d'une semaine après des excuses du Vatican, le pouvoir au Rwanda exige que l'Eglise catholique assume ses responsabilités.

Dimanche dernier, l'Eglise catholique rwandaise a présenté ses excuses pour le rôle qu'auraient joué certains de ses prêtres dans le génocide de 1994.

Plusieurs prêtres et religieuses de l'Eglise ont été reconnus coupables de génocide et de crimes contre l'humanité par des tribunaux du Rwanda.

D'autres auraient échappé à la justice grâce à la protection du Vatican.

Dans un communiqué publié jeudi, le gouvernement a qualifié d'insuffisants ces regrets, en estimant qu'ils n'étaient ni explicites ni suffisants.

Remords

Kigali souhaite que le Vatican assume la responsabilité des crimes commis par l'Église catholique ou ses membres, pour le massacre de milliers de personnes abattues dans les églises où elles cherchaient refuge.

Le gouvernement rwandais a déclaré que "compte tenu de l'ampleur des crimes, des excuses du Vatican seraient véritablement justifiées, comme cela s'est produit à plusieurs reprises avec d'autres cas de moindre ampleur".

Même si Kigali prend acte des excuses exprimées par le Conseil épiscopal de l'Eglise catholique et lues après la messe de dimanche, "il n'estime pas moins que ce dernier n'a pas expressément exprimé des remords", indique le communiqué.

Le Rwanda et l'Église catholique romaine continuent d'être en désaccord sur le rôle de l'Eglise dans le massacre de centaines de milliers de ses citoyens dans le génocide de 1994, qui a fait environ 800 000 morts, selon un bilan des Nations unies.

Lire plus