Biafra : des sénateurs réclament une enquête

Le sénateur nigérian Enyinnaya Abaribe Copyright de l’image Punch
Image caption Le sénateur nigérian Enyinnaya Abaribe

Des sénateurs du Sud-Est du Nigeria demandent au gouvernement fédéral d'ouvrir une enquête sur les révélations d'Amnesty International, qui accuse l'armée nigériane d'avoir tué des dizaines d'indépendantistes biafrais.

"Il ne suffit pas, pour l'armée, de discréditer le rapport. Nous, en tant que sénateurs, demandons qu'une enquête indépendante soit menée de toute urgence", affirme le président du caucus du Sud-Est au Sénat du Nigeria, Enyinnaya Abaribe, cité par le journal nigérian "Punch".

"Nous sommes convaincus qu'une enquête va rassurer les Igbo (ethnie majoritaire au Biafra, Ndlr) et donner la preuve que le gouvernement fédéral est à la hauteur de ses responsabilités, qui incluent la protection et le respect des droits fondamentaux de tous", ajoute M. Abaribe.

L'armée nigériane a démenti les allégations d'Amnesty International, qui l'accuse d'avoir tué environ 150 personnes parmi les indépendantistes du Biafra, entre aout 2015 et août 2016.

Elle accuse cette organisation de défense des droits de l'homme de chercher à "ternir" sa réputation.

Sur le même sujet

Lire plus