Zuma devant une "commission intégrité"

Le président sud-africain Jacob Zuma à l'église méthodiste Bryanston lors d'une journée nationale de prière, le 8 décembre 2013 à Johannesburg. Copyright de l’image Christopher Furlong
Image caption Le président sud-africain Jacob Zuma à l'église méthodiste Bryanston lors d'une journée nationale de prière, le 8 décembre 2013 à Johannesburg.

Le Congrès national africain (ANC) a annoncé vendredi que le président sud-africain, Jacob Zuma, va se présenter devant le 3 décembre devant une commission intégrité au sujet de "l'état" du parti.

"La commission intégrité rencontrera le président pour discuter de la santé et de l'état de l'ANC", peut-on lire sur le fil Twitter du parti.

M. Zuma sera également entendu sur la décision de la Cour constitutionnelle qui lui a ordonné de rembourser les fonds publics dépensés dans la rénovation de sa résidence privée.

Le chef de l'Etat se penchera aussi sur les résultats décevants de l'ANC aux élections municipales d'août dernier.

La commission n'a pas de pouvoir de décision mais "peut faire des recommandations" auprès de la direction de l'ANC, a expliqué un analyste politique, Somadoda Fikeni à l'AFP.

Par ailleurs, les avocats du président Zuma ont déclaré qu'ils allaient contester devant la justice un rapport selon lequel une riche famille d'affaires, les Gupta, avait une influence indue sur les nominations des ministres.

Ce document, rédigé par l'ancienne chef anti-corruption Thuli Madonsela, a constaté que le Président avait violé le Code de déontologie du gouvernement en se laissant influencer.

Sur le même sujet

Lire plus