Gabon : les législatives reportées à juillet 2017

Copyright de l’image InFO241
Image caption La Cour Constitutionnelle évoque des difficultés financières et reporte les législatives

La Cour constitutionnelle qui a été saisie par le Premier ministre, Franck Emmanuel Issoze Ngondet, évoque les difficultés financières que traversent le pays et la prise en charge de dépenses imprévues suite aux violences post-électorales.

Toutes ces raisons constituent «un cas de force majeure autorisant l'organisation de l'élection des députés à l'Assemblée nationale au plus tard le 29 juillet 2017 », a indiqué la présidente la Cour, Marie Madeleine Mborantsuo.

Au sein de la classe politique gabonaise, la décision de la Cour est diversement appréciée.

Pour certains c'est un aveu du camp présidentiel. Dans l'opposition radicale notamment celle qui a soutenu Jean Ping, ce report devrait permettre de taire les dissensions actuelles afin de participer au dialogue convoqué par le président Ali Bongo.

Ce report devrait permettre en outre de mieux préparer les prochaines législatives précise les ex soutiens de Ping.

Sur le même sujet

Lire plus