RDC : le calme est revenu à Tshikapa

rdc, calme, kinshasa, violence Copyright de l’image Getty Images
Image caption Calme dans les rues de Kinshasa après les violences de janvier contre la modification de la Constitution

Après les violences de ce week-end à Tshikapa, dans le centre de la RDC, le calme semble revenu.

Joint par la radio des nations unies en RDC, radio Okapi, Hubert Mbingo Nvula, vice-gouverneur de la province du Kasai, a nié la présence de miliciens du chef traditionnel Kamwina Nsapu dans la ville Tshikapa. Un chef traditionnel tué en août dernier.

Hubert Mbingo Nvula dément également l'information selon laquelle 5 personnes avaient été tuées par des balles perdues, et trois miliciens avaient été abattus pendant qu'ils tentaient d'incendie un bureau de la police nationale.

Le vice-gouverneur de la province du Kasai a juste admis qu'il y a eu des blessés à l'issue des manifestations survenues dimanche matin dans la ville.

Il affirme que les violences en question opposaient un groupe de manifestants, aux motivations inconnues, aux forces de la police dans une partie de la ville.

Pourtant, plus tôt dans la journée de dimanche, des informations faisaient état d'affrontement entre des militaires congolais et les miliciens du chef traditionnel Kamwina Nsapu.

Un habitant de Tshikapa, joint par radio Okapi dans la journée du dimanche affirmait que des renforts militaires venus de Kinshasa samedi avaient été déployés dans la ville.

Lire plus