Afrique : 5 pays rejettent le fuel sale

L'ONU estime que cette initiative aidera plus de 250 millions de personnes à respirer une atmosphère plus sûre et plus propre. Copyright de l’image AFP
Image caption L'ONU estime que cette initiative aidera plus de 250 millions de personnes à respirer une atmosphère plus sûre et plus propre.

Le Nigéria, le Bénin, le Togo, le Ghana et la Côte d'Ivoire ont décidé d'arrêter l'importation des "combustibles sales" en provenance d'Europe.

Le Programme des Nations unies pour l'environnement estime que cette initiative aidera plus de 250 millions de personnes à respirer une atmosphère plus sûre et plus propre.

"L'Afrique de l'Ouest envoie un message fort qui dit qu'il n'accepte plus les carburants sales de l'Europe", a déclaré Erik Solheim, le chef du Programme des Nations Unies pour l'environnement.

Un rapport récent a révélé que les entreprises européennes exploitaient la faiblesse des réglementations en Afrique de l'Ouest pour exporter des combustibles à forte teneur en soufre.

Les particules de soufre émises par un moteur diesel sont considérées comme un facteur majeur de la pollution de l'air et classées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme l'un des principaux risques sanitaires au niveau mondial.

Elles sont associées aux maladies cardiaques, aux cancers du poumon et aux problèmes respiratoires.