CPI : Dominique Ongwen se présente en victime

Dominic Ongwen s'est présenté en victime de la LRA à la CPI, il avait été enlevé à l'âge de 14 ans par les miliciens ougandais. Copyright de l’image AFP
Image caption Dominic Ongwen s'est présenté en victime de la LRA à la CPI, il avait été enlevé à l'âge de 14 ans par les miliciens ougandais.

Le procès de Dominic Ongwen a commencé ce mardi devant la Cour pénale internationale à La Haye.

L'ancien commandant de l'armée de résistance du Seigneur est poursuivi pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis entre 2002 et 2005 dans le nord de l'Ouganda.

Dominic Ongwen s'est présenté en victime de la LRA face aux juges de La Haye.

En effet, il avait été enlevé à l'âge de 14 ans par les miliciens ougandais, mais avait ensuite rapidement grimpé les échelons de la milice jusqu'à en devenir l'un de ses principaux commandants.

70 chefs de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre pour des meurtres, des actes de tortures, des attaques contre des civils, des pillages, des viols, des mariages et des grossesses forcées.

Mais Dominic Ongwen a rejeté ces accusations :

« … c'est la LRA qui a enlevé les enfants dans le nord de l'Ouganda. C'est la LRA qui a commis les crimes au nord de l'Ouganda, c'est n'est pas moi. »

Invité à plaider coupable ou non des charges du procureur, Dominic Ongwen a finalement lancé aux juges :

« Au nom de Dieu, je nie toutes les charges concernant la guerre du nord de l'Ouganda ».

L'audience se poursuit cet après-midi.

Sur le même sujet