Onze opposants tchadiens libérés

Saleh Kebzabo
Image caption D'après le leader de l'opposition Saleh Kebzabo "tous ont été appréhendés soit dans une voiture, soit sur une moto."

Les charges retenues contre les opposants ont été abandonnées mercredi en raison d'"infraction non constituée".

Parmi ces opposants figuraient les chefs de parti, Mahamat Bahr Bechir et Gapili Godebne.

Une centaine de femmes se sont réunies lundi au siège de l'UST. Syndicats, membres de l'opposition et de la société civile ont dénoncé la gestion de la crise sociale économique et budgétaire par le régime d'Idriss Déby.

Le Tchad a mis en place des mesures d'austérité pour une restructuration des services de l'Etat. Mais certaines touchent directement les Tchadiens, comme par exemple, la révision des critères d'attribution des bourses des étudiants…