UA : vers un débat inédit

Le mandat de la présidente de la commission de l'UA, Nkosazana Dlamini Zuma, arrive à échéance Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le mandat de la présidente de la commission de l'UA, Nkosazana Dlamini Zuma, arrive à échéance

La Kenyane Amina Mohamed, l'Equato-guinéen Agapito Mba Mokuy, le Tchadien Moussa Faki, le Sénégalais Abdoulaye Bathily, et la Botswanaise Pelonomi Venson Moitoi vont échanger vendredi, à partir de 16 h 30 GMT à Addis Abeba, sur leurs visions pour le continent.

C'est une innovation de l'Union africaine qui soumet ainsi les cinq candidats à un débat sur leurs programmes respectifs. Ce qui est une première.

Muna Abdalla, de l'Académie de leadership de l'UA, qui organise ce débat, a déclaré à la BBC, que c'est une aspiration des citoyens africains.

«Les citoyens africains veulent de plus en plus participer dans le débat politique. L'élection du président de la commission a toujours lieu derrière des portes fermées. Le principe de ce débat est de permettre aux citoyens de comprendre les points de vue des différents candidats à la présidence de la commission», a dit Mme Abdalla.

Les débats, qui seront retransmis en direct sur tout le continent, porteront sur quatre sujets dont la libre circulation sur le continent, le rôle des femmes et de la jeunesse dans le développement économique, le financement du développement, de la paix et de la sécurité et la stratégie pour finir les conflits sur le continent, conformément aux engagements de l'agenda 2063.

Le mandat de la présidente de la commission de l'UA, Nkosazana Dlamini ZUma, arrive à échéance. Lors du dernier sommet de l'Union africaine, les chefs d'Etats n'avaient pas réussi à se mettre d'accord sur son successeur.

Un nouveau vote est prévu au cours de la 28ème session ordinaire de l'Assemblée des Chefs d'Etat et de gouvernement du 30 au 31 Janvier 2017 dans la capitale éthiopienne. Une majorité des 2/3 de l'assemblée des chefs d'Etats sera requise pour départager les candidats.