Nigeria : le toit d'une église effondré

Une carte de la capitale du Nigeria, Abuja où s'est passé le drame
Image caption Une carte de la capitale du Nigeria, Abuja où s'est passé le drame

L'effondrement du toit d'une église à Uyo dans le Sud-est du Nigeria a fait au moins 60 morts.

Des centaines de personnes assistaient à l'ordination d'un évêque à l'intérieur d'une église quand le toit du lieu de culte a cédé.

Le gouverneur de l'état d'Akwa Ibom, Udom Emmanuel, qui a survécu à la catastrophe, était parmi elles.

La police fait état de 27 morts alors qu'un agent de sauvetage cité par l'agence de presse AP a déclaré que 60 corps ont été tirés des décombres.

Mais il estime que le nombre peut évoluer car d'autres personnes pourraient encore être coincées sous les débris.

Selon des témoins, la construction de l'église n'était pas terminée mais les ouvriers ont accéléré les travaux afin que l'édifice soit prêt pour la cérémonie d'ordination.

Le gouverneur a déclaré à la presse qu'une enquête sera ouverte pour savoir si toutes les normes de sécurité avaient été respectées.

Le président de la République, Muhammadu Buhari, a exprimé sa "profonde douleur" après l'incident.

Les effondrements de bâtiments sont relativement courants au Nigeria.

En 2014, des dizaines de personnes avaient été tuées lors de l'effondrement d'une auberge appartenant à un évangéliste nigérian dans la ville de Lagos.

Sur le même sujet